fbpx

Vivre avec le syndrome du côlon irritable : comment en parler dans vos relations ?

parler-du-syndrome-du-côlon-irritable-a-ses-proches
Vivre avec le syndrome du côlon irritable peut être difficile au quotidien. Pour se sentir mieux il est important d'être soutenu par votre entourage et de leur communiquer sur la maladie afin qu'ils puissent vous accompagner aux mieux. Cet article vous livre des conseils pour parler de votre maladie dans vos relations mais aussi pour accompagner au mieux une personne atteinte du SII en tant que proche.

Table des matières

Pourquoi est-il important d’en parler ?

Les personnes vivant avec le syndrome du côlon irritable (SCI) sont souvent confrontées à des obstacles supplémentaires dans leurs relations interpersonnelles, par exemple lorsqu’elles souhaitent faire des câlins mais qu’elles souffrent soudainement de crampes abdominales. Le SCI peut poser des problèmes dont il est difficile de parler avec les personnes que vous aimez, mais vous pouvez contribuer à rétablir une communication saine en indiquant clairement ce dont vous avez besoin.

Les recherches montrent que les relations peuvent avoir un impact sur votre expérience de la maladie du SCI – et peuvent même jouer sur votre réaction au traitement ! Pour aider à prévenir les problèmes avant qu’ils ne surviennent, essayez de prendre conscience de toute zone de tension dans vos relations afin de les aborder à temps.

De nombreuses personnes ont intérêt à trouver une personne avec qui elles peuvent parler ouvertement de leurs problèmes. Il n’est pas nécessaire que ce soit votre entourage immédiat, amis ou famille. L’hypnothérapeute Kerry Jeffrey, qui souffre elle-même de trois maladies auto-immunes, explique : “Lorsque les personnes qui vous entourent ne comprennent pas ou ne semblent pas vouloir écouter ce que vous ressentez, ou pire encore, vous accusent de vous plaindre constamment, vous pouvez vous sentir blessé, trahi, rejeté et abandonné”.

Les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable trouvent parfois le soutien émotionnel nécessaire dans les groupes en ligne qui incluent leurs pairs vivant des situations similaires. Vous pouvez également demander l’aide d’un professionnel qualifié, tel qu’un hypnothérapeute ou un psychologue.

Comment parler du SCI à vos proches ?

Pour rendre vos relations plus faciles à gérer, essayez de :

  • Être précis sur vos besoins et vos restrictions, expliquez-les clairement à votre entourage. Vous avez probablement déjà quelques habitudes qui fonctionnent pour vous, alors partagez-les avec votre famille et vos amis. N’éprouvez pas de ressentiment s’ils ne peuvent pas tout saisir. Il s’agit probablement d’un nouveau domaine pour eux, vous devrez donc faire preuve d’assurance.
  • Fixer des limites saines. Cela diminuera l’effet négatif que les attentes et les jugements des autres peuvent avoir sur vous. Cela vous aidera à protéger votre santé et votre bien-être.
  • Pratiquer l’auto-soin dans la relation. Si vous êtes en pleine crise, mettez-vous à l’aise et ne vous sentez pas coupable si vous ne pouvez pas participer à ce que font les autres.

Il est important que vous ne vous sentiez pas moins digne d’une relation amoureuse parce que vous avez le SCI. Vous êtes assez bien comme vous êtes (y compris avec vos problèmes de ventre).

Que peuvent faire les partenaires, la famille et les amis ?

Si votre partenaire, ami ou membre de la famille souffre du SCI, une des choses importantes que vous pouvez faire est de prendre le temps de vous informer sur cette maladie. En vous informant sur le SCI, vous serez mieux à même de comprendre ce que votre proche traverse.

Pour en savoir plus sur ce qu’est le syndrome du côlon irritable, découvrez notre article qui lui est dédié : Qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable ?

Pour favoriser une communication saine dans votre relation, essayez de :

  • Respecter les limites de l’autre personne et de lui faire confiance lorsqu’elle vous dit ce qui lui convient et ce qui ne lui convient pas. C’est elle qui est l’experte en ce qui concerne son corps.
  • Soutenir l’autre personne sans être condescendant. Par exemple, évitez les suggestions telles que « Tu devrais/ne devrais pas manger ça ».
  • Accepter que le SCI soit un syndrome imprévisible. Vous devrez donc peut-être être amené à changer de plan à la dernière minute. Une attitude souple peut vous aider à gérer une situation stressante et à apaiser les tensions.

Une autre chose que vous pouvez faire est de vous abstenir de raconter des histoires de personnes qui ont eu le même syndrome ou une pathologie similaire, qui se sont améliorés aujourd’hui. Vous pourriez essayer de donner une tournure positive à la situation. Cependant, le parcours de santé de chaque personne est unique et il n’est pas toujours utile de faire des comparaisons hors contexte.

Diminuez vos symptômes digestifs en 6 semaines

Bibliographie, sources et études scientifiques

The Importance of Relationships in Patients with Irritable Bowel Syndrome: A Review.
HINDAWI[consulté le 11 janvier 2021]

Relations interpersonnelles pour les patients atteints du syndrome du côlon irritable
AFP [consulté le 11 janvier 2021]

Diminuez vos symptômes digestifs