fbpx

Intolérance au lactose : traitements et diagnostics

Intolérance-au-lactose:diagnostic-et-traitements
L'intolérance au lactose est liée à la déficience d'une enzyme appelée la lactase. Nous vous expliquons dans cet article quels sont les diagnostics et les traitements existants pour la prendre en charge.

Table des matières

Quelle est la première étape afin de diagnostiquer l’intolérance au lactose ?

Il est important en premier lieu de consulter votre médecin généraliste si vous pensez avoir une intolérance au lactose, car les symptômes peuvent être similaires à ceux d’autres maladies. Avant de voir votre médecin généraliste, tenez un journal dans lequel vous inscrivez ce que vous mangez et buvez, ainsi que les symptômes que vous ressentez. Précisez à votre médecin s’il y a des aliments auxquels vous semblez particulièrement sensibles.

Votre médecin peut vous suggérer de supprimer le lactose de votre alimentation pendant 2 semaines pour voir si cela vous aide à soulager vos symptômes. Cette phase de test fournira une preuve supplémentaire de votre intolérance au lactose.

Pour en savoir plus sur les symptômes et causes de l’intolérance au lactose, découvrez notre article qui y est dédié : Quels sont les symptômes et les causes de l’intolérance au lactose ?

Quels tests existent-ils pour diagnostiquer l’intolérance au lactose ?

Il existe différents tests afin de détecter une potentielle intolérance au lactose. Ces tests permettent de :

  • confirmer le diagnostic avec un médecin ;
  • découvrir la quantité de lactase (l’enzyme utilisée pour digérer le lactose) que votre corps produit ;
  • essayez de déterminer ce qui pourrait être à l’origine de votre intolérance au lactose.

Vous trouverez ci-dessous les principaux tests médicaux qui peuvent être utilisés :

Le test respiratoire à l’hydrogène (breath test)

Un test respiratoire à l’hydrogène est un moyen simple de déterminer si vous êtes intolérant au lactose. Pour effectuer ce diagnostic, on vous demandera d’éviter de manger ou de boire la nuit précédant le test.

Le jour J, vous devrez souffler dans un ballon. Cet échantillon de votre souffle sera testé pour déterminer la quantité présente d’hydrogène. Vous recevrez ensuite un verre de solution contenant du lactose et votre souffle sera testé à nouveau toutes les 15 minutes au cours des prochaines heures pour analyser une éventuelle modification du niveau d’hydrogène. Si votre souffle contient une grande quantité d’hydrogène après avoir consommé la solution de lactose, il est probable que vous soyez intolérant au lactose. En effet, l’intolérance au lactose peut amener les bactéries du côlon (gros intestin) à produire plus d’hydrogène que la normale.

Test sanguin

Lors d’un test de tolérance au lactose, vous recevrez un verre de solution au lactose et un échantillon de votre sang sera prélevé. Le sang sera testé pour déterminer votre taux de sucre sanguin (glucose). Si vous êtes intolérant au lactose, votre taux de sucre augmentera lentement ou pas du tout. Cela s’explique par le fait que votre corps est incapable de décomposer le lactose en glucose.

Test de tolérance du lait

Lors d’un test de tolérance au lait, vous recevrez un verre de lait (environ 500 ml) et votre taux de sucre sanguin sera analysé par la suite. Si votre taux de sucre dans le sang n’augmente pas après avoir bu du lait, vous pouvez être intolérant au lactose.

Biopsie de l’intestin grêle

Une biopsie de l’intestin grêle est rarement utilisée pour diagnostiquer l’intolérance au lactose, mais elle peut tout de même être effectuée pour analyser si vos symptômes sont causés par une autre maladie, telle que la maladie cœliaque.

Quels traitements pour traiter l’intolérance au lactose ?

Il n’existe pas de médicaments contre l’intolérance au lactose, mais la plupart des personnes sont capables de contrôler leurs symptômes en modifiant leur alimentation. Certains cas d’intolérance au lactose, comme ceux causés par la gastro-entérite, ne sont que temporaires et s’amélioreront en quelques jours ou semaines. Dans d’autres cas, tels que ceux causés par un défaut génétique héréditaire ou une affection sous-jacente à long terme, l’intolérance est susceptible de durer longtemps.

Comment savoir si des aliments transformés contiennent du lactose ?

Lorsque vous achetez des aliments, lisez attentivement la liste des ingrédients figurant sur les étiquettes. Les ingrédients dérivés du lait qui contiennent du lactose sont les suivants :

  • Le petit-lait.1 ;
  • Le fromage ;
  • Le lait en poudre ;
  • Les yaourts et le fromage blanc ;
  • Le beurre ;
  • Le caillé ;
  • Le lait en poudre sans matière grasse ; 
  • Les crèmes glacées.

Les ingrédients suivants proviennent du lait et ne contiennent pas de lactose :

  • Caséine 2 ;
  • Lactalbumine 3 ;
  • Lactate 4.

Évitez également les articles portant la mention « peut contenir du lait » sur l’étiquette alimentaire. Selon la gravité de vos symptômes, vous devriez éviter ou limiter les aliments contenant ces ingrédients.

Parmi les aliments qui contiennent du lactose en petites quantités, on compte :

  • Le pain et les pâtisseries ;
  • Le chocolat au lait ;
  • Certaines friandises ;
  • Les vinaigrettes et sauces pour salades ;
  • Les céréales pour le petit déjeuner et barres de céréales ;
  • Les soupes ;
  • Les mélanges de riz et de nouilles ;
  • Certaines viandes ;
  • Les biscuits au fromage ;
  • Les mélanges pour crêpes, biscuits et gâteaux ;
  • La margarine ;
  • Les viandes d’organes (comme le foie) ;
  • Les betteraves à sucre, pois, haricots de Lima.

Le lactose est également présent dans environ 20 % des médicaments délivrés sur ordonnance et dans environ 6 % des médicaments en vente libre. On retrouve parmi ces médicaments les contraceptifs oraux et certains comprimés contre l’acidité et les gaz. Ces médicaments n’affectent généralement que les personnes souffrant d’une grave intolérance au lactose. Demandez à votre médecin quels sont les médicaments qui en contiennent et lisez attentivement les étiquettes.

Attention : En évitant le lait et ses dérivées, vous pourrez manquer des nutriments essentiels tels que le calcium et la vitamine D, essentiels à la croissance des os ! C’est pourquoi il est très recommandé d’être suivi par un diététicien-nutritionniste.

Quelle alimentation suivre lorsqu’on a une intolérance au lactose ?

Dans la plupart des cas, réduire ou éviter les aliments et boissons contenant du lactose et les remplacer par des alternatives sans lactose suffit à contrôler les symptômes de l’intolérance. Les changements que vous devez apporter à votre alimentation dépendent de votre degré de sensibilité. Certaines personnes sont capables de tolérer du lactose dans leur alimentation sans aucun problème, tandis que d’autres ressentent des symptômes après avoir consommé des aliments n’en contenant qu’une infime quantité.

Si vous décidez de tester ce que vous pouvez et ne pouvez pas manger, assurez-vous d’introduire de nouveaux aliments progressivement, plutôt que tous en même temps. Cela vous aidera à vous habituer à tous les aliments auxquels vous pourriez ne pas être sensible et à identifier ceux causant des symptômes.

Manger moins de produits contenant du lactose, ou les éviter complètement peut causer un manque de certaines vitamines et minéraux dans votre alimentation et augmenter le risque de complications potentielles. Vous devrez donc vous assurer que vous absorbez suffisamment de nutriments à partir d’aliments sans lactose ou de compléments alimentaires.

Si vous ou votre enfant êtes extrêmement sensible au lactose, parlez-en à votre médecin. Vous pouvez être orienté vers un diététicien, spécialiste en alimentation et nutrition, qui pourra ainsi vous conseiller sur les aliments à inclure et à exclure de votre alimentation.

Consultez des professionnels de santé formés sur l’intolérance au lactose !

Quelles sont les sources de lactose ? 

Le lait

Une des principales sources de lactose dans notre alimentation est le lait, y compris le lait de vache, de chèvre et de brebis. Selon la gravité de votre intolérance au lactose, vous devrez peut-être modifier la quantité de lait dans votre alimentation.

Par exemple :

  • Certains produits contenant du lait, comme le chocolat au lait, peuvent encore être acceptables en petites quantités ;
  • Pour certaines personnes, il est préférable de boire du lait dans le cadre d’un repas plutôt que séparément, cela améliorait l’absorption du lactose.

Les produits laitiers

Les produits à base de lait comme la crème, le fromage, le yaourt, la crème glacée et le beurre contiennent également du lactose et doivent être évités si vous êtes intolérant. Mais le niveau de lactose dans ces produits varie et est parfois assez bas, vous pouvez donc toujours consommer certains d’entre eux sans rencontrer de problèmes.

Autres aliments et boissons

Outre le lait et les produits laitiers, il existe d’autres aliments et boissons qui peuvent parfois contenir du lactose, comme :

  • Vinaigrette et mayonnaise ;
  • Biscuits ;
  • Chocolat ;
  • Bonbons ;
  • Gâteaux ;
  • Certains types de pain et autres produits de boulangerie ;
  • Certaines céréales pour le petit-déjeuner ;
  • Préparation pour crêpes et biscuits ;
  • Certaines viandes transformées, comme le jambon tranché.

Vérifiez soigneusement les ingrédients de tous les aliments et boissons, car le lait ou le lactose sont souvent des ingrédients cachés. Le mot « lactose » ne sera pas nécessairement mentionné sur l’étiquette des aliments, vous devez donc vérifier l’ensemble des composants du lait. Certains ingrédients peuvent sembler contenir du lactose alors qu’ils n’en contiennent pas, comme l’acide lactique, le lactate de sodium et le beurre de cacao. Vous pouvez donc consommer ces ingrédients si vous êtes intolérant au lactose.

Pour en savoir plus sur les aliments riches en lactose et leurs alternatives, découvrez notre article qui y est dédié : Quels-sont les aliments riches en lactose ?

.

Les médicaments contenant du lactose

Certains médicaments sur ordonnance et d’autres en vente libre peuvent contenir une petite quantité de lactose. Bien que cela ne soit généralement pas suffisant pour déclencher les symptômes de l’intolérance au lactose chez la plupart des personnes, cela peut causer des problèmes si votre intolérance est sévère ou si vous prenez plusieurs médicaments différents. Si vous débutez un nouveau traitement, consultez votre médecin généraliste ou votre pharmacien pour savoir s’il contient du lactose.

Quels sont les aliments dépourvus de lactose ?

Aliments et boissons sans lactose

Il existe un certain nombre d’aliments (et de boissons) alternatifs disponibles dans les supermarchés pour remplacer le lait et les produits laitiers que vous devez éviter. Les aliments et boissons qui ne contiennent généralement pas de lactose comprennent :

  • Les yaourts et fromages au soja ;
  • Les yaourts et fromages à base de noix de coco ;
  • Le lait d’amande ;
  • Le riz au lait ;
  • Le lait d’avoine ;
  • Le lait de noisette ;
  • Les aliments avec les inscriptions « sans lactose » ou « adaptés aux végétaliens ».

Produits laitiers sans lactose

Il existe un certain nombre de produits laitiers sans lactose qui conviennent aux personnes intolérantes. Ceux-ci contiennent les mêmes vitamines et minéraux que les produits laitiers standards, mais ils contiennent également une enzyme ajoutée appelée lactase, qui aide à digérer le lactose, afin que les produits ne déclenchent aucun symptôme. Des versions sans lactose de lait, de yaourt et de fromage sont disponibles en supermarchés.

Comment obtenir suffisamment de calcium en étant intolérant au lactose ? 

Si vous ne pouvez pas consommer la majorité des produits laitiers, il se peut que votre alimentation quotidienne ne contienne pas suffisamment de calcium.  Le calcium a plusieurs fonctions importantes, notamment :

  • Aider à renforcer les os et les dents ;
  • Réguler les contractions musculaires (y compris le rythme cardiaque).

Choisir des produits sans lactose avec du calcium ajouté peut être une solution. Assurez-vous également que votre alimentation contienne d’autres sources de calcium, telles que :

  • Les légumes verts à feuilles, comme le chou frisé, le brocoli, et le chou ;
  • Les graines de soja ;
  • Le tofu ;
  • Les noisettes ;
  • Le pain et tout ce qui est fait avec de la farine enrichie ;
  • Les poissons contenant des arêtes comestibles (par exemple, sardines, saumon, etc.).

Vous pouvez également acheter des suppléments combinés de calcium et de vitamine D chez la plupart des pharmaciens pour vous aider à maintenir une bonne santé osseuse.

Cependant, il est important de vérifier auprès de votre médecin généraliste ou de votre diététicien si vous devez prendre des suppléments, car une prise de calcium trop élevée peut entraîner des effets secondaires.

Consultez des professionnels de santé formés sur l’intolérance au lactose !

Les substituts de lactase

En plus des changements alimentaires, vous pouvez également trouver utile de prendre des comprimés ou des gélules contenant des substituts de lactase. Ceux-ci sont disponibles dans la plupart des magasins de produits naturels. Les substituts de la lactase remplacent celle que votre intestin grêle ne produit pas, ce qui peut réduire vos symptômes en aidant votre corps à décomposer plus facilement le lactose de votre alimentation.

Les substituts de lactase peuvent être ajoutés au lait ou pris juste avant de manger un repas contenant du lactose.

L’intolérance au lactose chez les enfants

Si votre enfant est intolérant au lactose, il peut tout de même être capable de consommer de petites quantités de lactose sans ressentir de symptômes. Pour en être sûr, testez les produits au fur et à mesure en petites quantités.

Si votre enfant est incapable de tolérer le lactose, votre médecin peut vous orienter vers une diététicienne pour obtenir des conseils nutritionnels. En effet, il est important que les jeunes enfants consomment certains nutriments pour assurer une croissance saine et un développement optimal. En général, pour les enfants et les adultes, on applique les mêmes règles concernant les aliments à essayer ou à éviter.

Pour les bébés intolérants au lactose, du lait maternisé sans lactose est disponible à l’achat dans les pharmacies et les supermarchés. Mais la préparation au soja n’est pas recommandée pour les enfants de moins de 6 mois, car elle contient des hormones qui peuvent interférer avec le futur développement physique et sexuel de votre bébé. Les bébés allaités peuvent bénéficier de gouttes de substitut de lactase pour aider leur corps à digérer le lactose dans le lait maternel. Pour de nombreux enfants, l’intolérance au lactose n’est que temporaire et s’améliorera après quelques semaines.

Les femmes intolérantes au lactose peuvent-elles allaiter ? 

Il est tout à fait possible d’allaiter votre enfant, même si vous êtes intolérante au lactose. Cela n’expose pas votre enfant à un risque plus important de devenir intolérant au lactose, cela présente même des avantages importants pour la santé de votre bébé.

Bibliographie, sources et études scientifiques

  1. Becky Dorner & Associates – Diet and Nutrition – CareManual – 2019
  2. Yanyong Deng,1 Benjamin Misselwitz,2 Ning Dai,1 and Mark Fox – Lactose Intolerance in Adults: Biological Mechanism and Dietary Management – PMCID: PMC4586575 – Nutrients – 2015 
  3. Andrew Szilagyi* and Norma Ishayek – Lactose Intolerance, Dairy Avoidance, and Treatment OptionsPMCID: PMC6316316 – Nutrients. Décembre 2018
Diminuez vos symptômes digestifs